Suite aux nouvellesdirectives et recommandations annoncées récemment par Google pour le SEO mobile, Jean-Dominique Brivet, fondateur d’Equaero nous livre son point de vue.

 
Equaero : « Aujourd’hui, quelles sont les différentes configurations en matière de sites mobiles ? »
 
JD Brivet :« Pour moi, il y a deux cas de figure ; soit le site est un site mobile à part entière(indépendamment du site web, du type m.monsite.com),  soit c’est un site en responsive design. Ces derniers s’adaptent à  tous les supports (mobile, tablette, pc) en utilisant le même ensemble d’URL ; chaque URL desservant le même code HTML quel que soit le support, en utilisant un CSS différent afin de changer l’ergonomie. Au moment de l’indexation, Google Bot mobile récupère ensuite le même contenu en responsive design. Cependant, il faut savoir qu’à l’heure actuelle, il y a encore très peu de sites en responsive design. Il y a quelques sites médias  (qui délivrent un contenu peu interactif), mais a contrario, il y a très peu de sites d’ e-commerce. C’est très difficile techniquement de délivrer exactement la même fiche produit par exemple. Les sites mobiles dédiés représentent donc encore une très grande partie des sites mobiles. »  
 

Les colonnes et les images s’ajustent, se redimensionnent et se déplacent automatiquement selon que la résolution d’écran l’exige. Cette technique permet une ergonomie optimale en sauvegardant intacte la qualité de l’information du site web. 
 
 
Equaero : « Et c’est là qu’intervient le travail de l’agence SEO ? »
 
JD Brivet : « Le rôle de l’agence SEO, et c’est ce que nous préconisons chez Equaero, est un accompagnement technique ultra fort afin de s’assurer que le même contenu ait bien été délivré quelque soit le device. Il faut donc aller checker chaque balise, chaque méta balise, chaque H1 (..) afin de vérifier que rien n’ait été perdu en qualité et que l’indexation sera optimale. La grande part du travail n’est pas la recherche sémantique, qui reste la même, mais l’analyse technique de vérification pure. En ce qui concerne le Page Rank, Google réutilise celui du site web, donc il faut le travailler de la même façon.»
Equaero : « Quel usage internet font les gens aujourd’hui de leur mobile, et quel impact sur le SEO ? »
 
JD Brivet : « Les gens utilisent aujourd’hui leur mobile exactement comme un PC, d’où l’importance d’optimiser le référencement quelque soit le device utilisé par l’internaute. Le mobile, représente aujourd’hui  10% du trafic en provenance de Google. Comme les utilisateurs tapent moins de mots dans leur moteur de recherche sur mobile, il faut travailler plus les mots clés génériques et un peu moins la longue traîne. »
 
Equaero : « En conclusion »
 
JD Brivet :« Le mobile n’est qu’un « miroir » du web. Il y a un grand travail technique  de correspondance à faire entre le site web et le site mobile. Google ne sépare pas les deux. Il faut aller vérifier toutes les redirections inappropriées (notamment lorsque toutes les URL d’un site redirigent vers une seule et même URL mobile),  aller checker toutes les erreurs qui pourraient s’afficher uniquement  sur mobile…Et ça, c’est le cœur de notre expertise chez Equaero : vérifier la cohérence !»
 
Si vous souhaitez réagir ou poser des questions concernant le SEO mobile, toutes les équipes d’Equaero sont à votre disposition :  contact@equaero.com.